La connivence, la spontanéité de la musique brésilienne, évidemment l'emballe.

A la fin des années quatre-vingt, son parcours le mène en Suisse. Son oeuvre est en marche. Accompagné d'une formation acoustique de haut niveau (Terra Brasil) E. Botelho compose pour le violoncelle, la flûte, la guitare, le saxophone et les percussions.

A plusieurs reprises il se produit en Europe et enregistre un CD ("Um Batiza", distribution Planisphare, cf. site). Persévérant, il compte récidivé, même si la scène est son lieu d'expression privilégié et les concerts ses moments de partage et de joie les plus intenses.