Ce sont les rues de Sao Paulo qu'il arpentait tel un gamin mal armé; un baladin à la recherche de comment dire ce qu'il voulait déjà qu'on sache.

La connivence, la spontanéité de la musique brésilienne, évidemment l'emballe. Résultat : un limpide cocktail musical panoramique. Simplement ample et beau. Un pays, le Brésil, lui indique le chemin, lui donne ses règles et lui offre son corpus. "Sao-paolo est comme un énorme chaudron anthropophage où les cultures populaires se rencontrent et se mélangent.
La synthèse, c'est la modernité dont parlait l'écrivain Mario De Andrade; la poésie concrète, la sémiologie, la musique atonale, les Sambas, Didi, Garrincha et Pélé".